10 Styles de Leadership Courants (et comment trouver le vôtre)

De Wiki Agile du @GroupeCESI
Aller à : navigation, rechercher

Auteure : Indeed Editorial Team
Source : 10 Common Leadership Styles (Plus How To Find Your Own)
Date : 26/07/2011


Traducteur : Fabrice Aimetti
Date : 26/09/2021


Traduction :

À un moment donné de votre carrière, vous serez peut-être amené à jouer un rôle de leader. Que vous dirigiez une réunion, un projet, une équipe ou un service entier, vous pourriez envisager de vous identifier à et d'adopter un style de leadership précis.

La plupart des professionnels développent leur propre style de leadership en fonction de facteurs tels que l'expérience et la personnalité, ainsi que des besoins spécifiques à leur entreprise et de sa culture organisationnelle. Bien que chaque leader soit différent, il existe 10 styles de leadership couramment répandus sur le lieu de travail.

Dans cet article, nous allons couvrir les 10 styles de leadership les plus courants et fournir des exemples et des caractéristiques communes à chacun d'entre eux pour vous aider à déterminer le style de leadership auquel vous vous identifiez le plus.


L'importance de développer un style de leadership

Dans une enquête d'Indeed, 55 % des employeurs ont indiqué que le fait de poser des questions sur les compétences en matière de leadership lors d'un entretien constituait l'évaluation la plus précise de la capacité d'un candidat à réussir dans un rôle.¹ Au fur et à mesure que vous développerez vos compétences en matière de leadership, vous utiliserez probablement différents processus et méthodes pour atteindre les objectifs de votre employeur et répondre aux besoins des employés qui vous rendent compte. Pour être efficace en tant que manager, vous pouvez utiliser plusieurs styles de leadership différents à un instant donné.

En prenant le temps de vous familiariser avec chacun de ces types de leadership, vous pourriez reconnaître certains points à améliorer ou à développer dans votre propre style de leadership. Vous pouvez également identifier d'autres façons de diriger qui pourraient mieux servir vos objectifs actuels et comprendre comment travailler avec des managers qui suivent un style différent du vôtre.

Types de styles de leadership


Common-leadership-styles FR.png


Voici 10 des styles de leadership les plus courants :

  1. Le style coaching
  2. Le style visionnaire
  3. Le style serviteur
  4. Le style autocratique
  5. Le style laissez-faire
  6. Le style démocratique
  7. Le style chef de file
  8. Le style transformationnel
  9. Le style transactionnel
  10. Le style bureaucratique

Dans la prochaine partie, nous examinerons chaque style de leadership en détail, y compris les avantages, les difficultés et différents exemples.

1. Le style coaching

Un leader coach est une personne capable de reconnaître rapidement les forces, les faiblesses et les motivations des membres de son équipe afin d'aider chaque individu à s'améliorer. Ce type de leader aide souvent les membres de l'équipe à se fixer des objectifs intelligents, puis leur fournit un feedback régulier et des projets stimulants pour favoriser leur croissance. Il sait fixer des attentes claires et créer un environnement positif et motivant.

Le style de leadership par le coaching est l'un des plus avantageux pour les employeurs comme pour les employés qu'ils encadrent. Malheureusement, c'est aussi l'un des styles les plus sous-utilisés, en grande partie parce qu'il peut prendre plus de temps que d'autres types de leadership.

Vous êtes peut-être un leader coach si vous :

  • Apportez votre soutien
  • Offrez une orientation au lieu de donner des ordres
  • Valorisez l'apprentissage comme moyen d'évoluer
  • Posez des questions ciblées.
  • Trouvez un équilibre entre transmettre des connaissances et aider les autres à les trouver eux-mêmes.
  • Avez conscience de vous-même


Avantages : Le leadership coach est positif par nature et favorise le développement de nouvelles compétences, la libre pensée, la responsabilisation, la remise en question des objectifs de l'entreprise et le développement d'une culture d'entreprise basée sur la confiance. Les leaders qui coachent sont souvent considérés comme des mentors précieux.

Défis : Bien que ce style présente de nombreux avantages, il peut prendre plus de temps car il nécessite des entretiens individuels avec les employés, ce qui peut être difficile à obtenir dans un environnement où les délais sont serrés.

Exemple : Un directeur commercial réunit son équipe de chargés de clientèle pour discuter des enseignements tirés du trimestre précédent. Ils commencent la réunion par une évaluation des forces, faiblesses, opportunités et menaces liées aux performances de l'équipe.

Le responsable récompense ensuite certains membres de l'équipe pour leurs performances exceptionnelles et passe en revue les objectifs atteints par l'équipe. Enfin, le manager clôt la réunion en annonçant un concours pour démarrer le trimestre suivant, ce qui motive les vendeurs à atteindre leurs objectifs.

Voir aussi : Le leadership par le coaching : Comment devenir un Leader Coach et quand utiliser ce style ?

2. Le style visionnaire

Les leaders visionnaires ont la capacité de faire avancer les choses et d'inaugurer des périodes de changement en inspirant les employés et en gagnant leur confiance pour de nouvelles idées. Un leader visionnaire est également capable d'établir un lien organisationnel fort. Il s'efforce de susciter la confiance de ses collaborateurs directs et de ses collègues.

Le style visionnaire est particulièrement utile pour les petites organisations à croissance rapide, ou pour les grandes organisations qui connaissent des transformations ou des restructurations.

Vous êtes peut-être un leader visionnaire si vous êtes :

  • Persévérant et audacieux
  • Stratégique
  • Quelqu'un qui prend des risques
  • Inspirant
  • Optimiste
  • Innovateur
  • Charismatique


Avantages : Un leadership visionnaire peut aider les entreprises à se développer, à unir les équipes et l'ensemble de l'entreprise et à améliorer les technologies ou les pratiques obsolètes.

Défis : Les leaders visionnaires peuvent passer à côté de détails importants ou d'autres opportunités parce qu'ils sont trop concentrés sur la vue générale. Ils peuvent également sacrifier la résolution de problèmes actuels parce qu'ils sont davantage tournés vers l'avenir, ce qui peut donner à leur équipe le sentiment de ne pas être entendue.

Exemple : Un enseignant crée un groupe au travail pour les collègues qui veulent aider à résoudre les angoisses et les problèmes des élèves en dehors de l'école. L'objectif est d'aider les élèves à mieux se concentrer et à réussir à l'école. Il a développé des méthodes de test pour qu'ils puissent trouver des moyens significatifs d'aider les élèves de manière rapide et efficace.

Voir aussi : 14 traits de caractère des leaders visionnaires

3. Le style serviteur

Les leaders serviteurs ont un état d'esprit axé sur les personnes et sont convaincus que lorsque les membres de l'équipe se sentent personnellement et professionnellement épanouis, ils sont plus efficaces et plus susceptibles de produire régulièrement du bon travail. Parce qu'ils mettent l'accent sur la satisfaction des employés et la collaboration, ils ont tendance à obtenir des niveaux de respect plus élevés.

Le style serviteur est un excellent style de leadership pour les organisations de tout secteur et de toute taille, mais il est particulièrement répandu dans les organisations à but non lucratif. Ces types de leaders sont exceptionnellement compétents pour remonter le moral des employés et les aider à se réengager dans leur travail.

Vous êtes peut-être un leader serviteur si vous :

  • Motivez votre équipe
  • Avez d'excellentes compétences en communication
  • Vous souciez personnellement de votre équipe
  • Encouragez la collaboration et l'engagement
  • Vous engagez à faire évoluer votre équipe sur le plan professionnel

Avantages : Les leaders serviteurs ont la capacité de stimuler la loyauté et la productivité des employés, d'améliorer leur développement et leur prise de décision, de cultiver la confiance et de créer de futurs leaders.

Défis : Les leaders serviteurs peuvent s'épuiser car ils font souvent passer les besoins de leur équipe avant les leurs. Ils peuvent avoir du mal à faire preuve d'autorité lorsqu'il le faut.

Exemple : Un chef produit organise une fois par mois des réunions en one-on-one autour d'un café avec tous ceux qui ont des préoccupations, des questions ou des idées sur l'amélioration ou l'utilisation du produit. Ce moment lui permet de répondre aux besoins de ceux qui utilisent le produit et de les aider, de quelque manière que ce soit.

Voir aussi : Le leadership serviteur : Définition, astuces et exemples

4. Le style autocratique

Également appelé "style de leadership autoritaire", ce type de leader est une personne qui se concentre principalement sur les résultats et l'efficacité. Il prend souvent ses décisions seul ou avec un petit groupe de confiance et attend de ses employés qu'ils fassent exactement ce qu'on leur demande. Il peut être judicieux de comparer ces types de leaders à des officiers militaires.

Le style autocratique peut être utile dans les organisations ayant des lignes directrices strictes ou dans les secteurs où la réglementation et la conformité est importante. Il peut également être intéressant lorsqu'il est utilisé avec des employés qui ont besoin d'une grande attention et supervision, par exemple ceux qui ont peu ou pas d'expérience. Toutefois, ce style de leadership peut étouffer la créativité et donner aux employés le sentiment d'être confinés.

Vous êtes peut-être un leader autocratique si vous :

  • Avez confiance en vous
  • Êtes motivé
  • Communiquez de façon claire et cohérente
  • Suivez les règles
  • Êtes fiable
  • Appréciez les environnements très structurés
  • Appréciez les environnements de travail supervisés


Avantages : Les leaders autocratiques peuvent favoriser la productivité en déléguant, fournir une communication claire et directe, réduire le stress des employés en prenant rapidement des décisions par eux-mêmes.

Défis : Les leaders autocratiques sont souvent sujets à des niveaux de stress élevés car ils se sentent responsables de tout. Comme ils manquent de flexibilité et ne veulent pas entendre les idées des autres, ces leaders sont souvent mal vus par l'équipe.

Exemple : Avant une opération, le chirurgien explique soigneusement les règles et les procédures de la salle d'opération à tous les membres de l'équipe qui l'aideront pendant l'opération. Il veut s'assurer que chacun comprend bien ce que l'on attend de lui et qu'il respecte scrupuleusement et exactement chaque procédure afin que l'opération se déroule le mieux possible.

Voir aussi : Qu'est-ce que le leadership autocratique ?

5. Le style laissez-faire ou non interventionniste

Le style laissez-faire est à l'opposé du type de leadership autocratique. Il consiste principalement à déléguer de nombreuses tâches aux membres de l'équipe et à n'assurer que peu ou pas de supervision. Parce qu'il ne passe pas son temps à gérer intensivement les employés, le leader laissez-faire a souvent plus de temps à consacrer à d'autres projets.

Les managers peuvent adopter ce style de leadership lorsque tous les membres de l'équipe sont très expérimentés, bien formés et nécessitent peu de supervision. Toutefois, ce style peut également entraîner une baisse de productivité si les employés ne comprennent pas bien les attentes de leur chef, ou si certains membres de l'équipe ont besoin d'une motivation constante et de limites pour bien travailler.

Vous êtes peut-être un leader qui laisse faire si vous :

  • Déléguez efficacement
  • Croyez à la liberté de choix
  • Fournissez des ressources et des outils adéquats.
  • Prenez le contrôle lorsque c'est nécessaire
  • Offrez des critiques constructives
  • Encouragez les qualités de leadership dans votre équipe
  • Promouvez un environnement de travail autonome


Avantages : Ce style encourage la prise de responsabilité, la créativité et un environnement de travail détendu, ce qui conduit souvent à un meilleur taux de rétention des employés.

Défis : Le style de leadership laissez-faire ne fonctionne pas bien pour les nouveaux employés, car ils ont besoin de conseils et d'un soutien concret au début. Cette méthode peut également entraîner un manque de structure, une confusion dans le leadership et le fait que les employés ne se sentent pas suffisamment soutenus.

Exemple : Lorsqu'elle accueille les nouveaux employés, Keisha explique que ses ingénieurs peuvent établir et conserver leurs propres horaires de travail tant qu'ils suivent et atteignent les objectifs fixés en équipe. Ils sont également libres de prendre part à des projets en dehors de leur équipe.

Voir aussi : Le leadership laissez-faire : Définition, conseils et exemples

6. Le style démocratique

Le style démocratique (également appelé "style participatif") est une combinaison des types de leaders autocratique et laissez-faire. Un leader démocratique est quelqu'un qui demande l'avis et tient compte des retours de son équipe avant de prendre une décision. Comme les membres de l'équipe ont l'impression que leur voix est entendue et que leur contribution compte, on considère souvent qu'un style de leadership démocratique favorise des niveaux plus élevés d'engagement des employés et de satisfaction au travail.

Comme ce type de leadership favorise la discussion et la participation, c'est un excellent style pour les organisations axées sur la créativité et l'innovation, comme le secteur des technologies.

Vous êtes peut-être un leader démocratique/participatif si :

  • Valorisez les discussions en groupe.
  • Fournissez toutes les informations à l'équipe lors de la prise de décisions
  • Favorisez un environnement de travail où chacun partage ses idées.
  • Êtes rationnel
  • Êtes flexible
  • Êtes doué pour la médiation


Avantages : Avec ce style de leadership, les employés peuvent se sentir responsabilisés, valorisés et unis. Il a le pouvoir de stimuler la fidélisation et le climat de travail. Il requiert également moins de surveillance de la part des managers, car les employés participent généralement aux processus de décision et savent ce qu'ils doivent faire.

Défis : Ce style de leadership peut s'avérer inefficace et coûteux, car il faut beaucoup de temps pour organiser des discussions en grand groupe, obtenir des idées et des retours, discuter des résultats possibles et communiquer les décisions. Il peut également ajouter une pression sociale aux membres de l'équipe qui n'aiment pas partager leurs idées en groupe.

Exemple : En tant que directeur de magasin, Jack a embauché de nombreux membres d'équipe brillants et concentrés en qui il a confiance. Lorsqu'il s'agit de décider des vitrines et de l'aménagement du magasin, Jack n'agit qu'en tant que modérateur ultime pour permettre à son équipe de concrétiser ses idées. Il est là pour répondre aux questions et présenter les améliorations possibles à son équipe.

Voir aussi : Qu'est-ce que le leadership participatif ?

7. Le style chef de file

Le style "chef de file" est l'un des plus efficaces pour obtenir des résultats rapides. Les leaders de ce style sont principalement axés sur la performance, fixent souvent des standards élevés et tiennent les membres de leur équipe responsables de l'atteinte de leurs objectifs.

Bien que ce style de leadership soit motivant et utile dans les environnements au rythme rapide où les membres de l'équipe ont besoin d'être stimulés, il n'est pas toujours la meilleure option pour les membres de l'équipe qui ont besoin de mentorat et de feedback.

Vous pouvez être un leader chef de file si vous :

  • Mettez la barre haute
  • Vous concentrez sur les objectifs
  • Êtes peu enclin à faire des éloges
  • Êtes prêt à vous investir pour atteindre les objectifs en cas de besoin
  • Êtes très compétent
  • Valorisez les performances plutôt que les compétences non techniques


Avantages : Le leadership chef de file pousse les employés à atteindre les buts et à réaliser les objectifs de l'entreprise. Il favorise les environnements de travail dynamiques et à grande énergie.

Défis : Un leadership chef de file peut également provoquer le stress des employés, car ils sont toujours en train de chercher à atteindre un objectif ou à respecter une échéance. L'environnement de travail au rythme effréné peut également être à l'origine de mauvaises communications ou d'un manque d'instructions claires.

Exemple : La responsable d'une réunion hebdomadaire a reconnu qu'une heure par semaine sur l'emploi du temps de chacun ne justifiait pas la raison d'être de cette réunion. Pour accroître l'efficacité, elle a transformé la réunion en un stand-up de 15 minutes auquel ne participent que ceux qui ont des mises à jour de l'état d'avancement.

Voir aussi : Comment faire preuve de leadership au travail

8. Le style transformationnel

Le style transformationnel est similaire au style coach dans la mesure où il se concentre sur une communication claire, la définition d'objectifs et la motivation des employés. Cependant, au lieu de consacrer la majorité de son énergie aux objectifs individuels de chaque employé, le leader transformationnel est animé par une volonté d'atteindre les objectifs de l'organisation.

Étant donné que les leaders transformationnels consacrent une grande partie de leur temps à des objectifs globaux, ce style de leadership convient mieux aux équipes qui peuvent accomplir de nombreuses tâches déléguées sans être constamment supervisées.

Vous êtes peut-être un leader transformationnel si vous :

  • Avez un respect mutuel avec votre équipe
  • Fournissez des encouragements
  • Inspirez les autres pour atteindre leurs objectifs
  • Pensez à la situation dans son ensemble
  • Accordez de l'importance au défi intellectuel pour votre équipe
  • Êtes créatif
  • Avez une bonne compréhension des besoins de l'organisation


Avantages : Le leadership transformationnel valorise les liens personnels avec ses équipes, ce qui peut améliorer le climat de l'entreprise et la fidélisation. Il valorise également l'éthique de l'entreprise et de l'équipe au lieu d'être entièrement axé sur les objectifs.

Défis : Puisque les leaders transformationnels s'intéressent aux individus, les victoires de l'équipe ou de l'entreprise peuvent passer inaperçues. Ces leaders peuvent également négliger certains aspects.

Exemple : Reyna est recrutée pour diriger un département marketing. Le PDG lui confie la tâche de fixer de nouveaux objectifs et d'organiser les équipes pour les atteindre. Elle passe les premiers mois dans son nouveau rôle à apprendre à connaître l'entreprise et les employés du service marketing. Elle acquiert une bonne compréhension des tendances actuelles et des forces de l'organisation. Au bout de trois mois, elle a défini des cibles claires pour chacune des équipes qui lui rendent compte et a demandé aux personnes concernées de fixer elles-mêmes des objectifs correspondant à ces cibles.

Voir aussi : Que signifie le leadership ?

9. Le style transactionnel

Un leader transactionnel est une personne qui se concentre sur la performance, comme un chef de file. Dans ce style de leadership, le manager définit des incentives prédéterminés, généralement sous la forme d'une récompense monétaire en cas de succès et de mesures disciplinaires en cas d'échec. Cependant, contrairement au style de leadership chef de file, les leaders transactionnels se concentrent également sur le mentorat, les consignes et la formation pour atteindre les objectifs et apprécier les récompenses.

Si ce type de leader est idéal pour les organisations ou les équipes chargées d'atteindre des objectifs spécifiques, tels que les ventes et les produits, ce n'est pas le meilleur style de leadership pour stimuler la créativité.

Vous êtes peut-être un leader transactionnel si vous :

  • Valorisez la structure de l'entreprise
  • Faites du micro-management
  • Vous ne remettez pas en question l'autorité
  • Vous êtes réaliste et pragmatique
  • Vous appréciez l'atteinte des objectifs
  • Vous êtes réactif


Avantages : Les leaders transactionnels facilitent la réalisation des objectifs, grâce à des objectifs à court terme et à une structure clairement définie.

Défis : Le fait d'être trop concentré sur les objectifs à court terme et de ne pas avoir d'objectifs à long terme peut amener une entreprise à faire face à l'adversité. Ce style étouffe la créativité et n'est pas motivant pour les employés qui ne sont pas récompensés par de l'argent.

Exemple : Le directeur d'une succursale bancaire rencontre chaque membre de l'équipe toutes les deux semaines pour discuter de la manière dont ils peuvent atteindre et dépasser les objectifs mensuels de l'entreprise pour obtenir leurs primes. Chacun des 10 meilleurs performeurs du district reçoit une récompense monétaire.

Voir aussi : Qu'est-ce que le leadership transactionnel ?

10. Le style bureaucratique

Les leaders bureaucratiques sont similaires aux leaders autocratiques en ce sens qu'ils exigent des membres de leur équipe qu'ils suivent les règles et les procédures telles qu'elles sont écrites.

Le style bureaucratique se concentre sur des tâches fixes au sein d'une hiérarchie où chaque employé a une liste fixe de responsabilités, et où la collaboration et la créativité sont peu sollicitées. Ce style de leadership est le plus efficace dans les industries ou les services fortement réglementés, comme la finance, les services de santé ou le gouvernement.

Vous êtes peut-être un leader bureaucratique si :

  • Êtes concentré sur les détails et sur les tâches
  • Appréciez les règles et la structure
  • Avez une grande éthique du travail
  • Avez une forte volonté
  • Êtes engagé auprès de votre organisation
  • Êtes autodiscipliné


Avantages : Le style de leadership bureaucratique peut être efficace dans les organisations qui doivent suivre des directives et des réglementations strictes. Chaque personne de l'équipe/entreprise a un rôle clairement défini, ce qui favorise l'efficacité. Ces leaders dissocient le travail des relations pour éviter de perturber la capacité de l'équipe à atteindre les objectifs.

Défis : Ce style ne favorise pas la créativité, ce qui peut sembler réducteur pour certains employés. Ce style de leadership est également peu enclin au changement et ne s'épanouit pas dans un environnement qui a besoin d'être dynamique.

Exemple : Les responsables d'un service du Département Motorisation des Véhicules demandent à leurs employés de travailler dans un cadre particulier et bien défini. Ils doivent suivre de nombreuses étapes pour accomplir une tâche en respectant un ordre et des règles stricts.

Comment choisir et développer votre style de leadership

Si vous êtes intéressé par la voie du leadership ou si vous cherchez à structurer davantage votre approche du leadership, il peut être utile de choisir un style de leadership qui vous semble authentique. Voici quelques questions que vous pouvez vous poser lorsque vous essayez de déterminer le style qui vous convient le mieux :

  • Qu'est-ce que j'apprécie le plus : les objectifs ou les relations ?
  • Est-ce que je crois à la structure ou à la liberté de choix ?
  • Est-ce que je préfère prendre une décision seul ou collectivement ?
  • Est-ce que je me concentre sur des objectifs à court ou à long terme ?
  • La motivation vient-elle de la responsabilisation ou de la direction ?
  • À quoi ressemble pour moi une dynamique d'équipe saine ?


Ce ne sont là que quelques exemples de questions à se poser en lisant les styles de leadership pour vous aider à décider avec quel style vous vous sentez le plus proche. Pour développer votre style de leadership, pensez à ces stratégies :

  • Expérimentez. Essayez des approches variées dans des circonstances différentes et prêtez attention aux résultats. Faites preuve de souplesse pour modifier votre approche.
  • Cherchez un mentor. Parler avec un leader plus expérimenté que vous peut vous donner un bon aperçu de la manière dont il a développé son style et de ce qui a fonctionné pour lui.
  • Sollicitez des feedbacks. Bien que parfois difficiles à entendre, les feedbacks constructifs vous aident à devenir un leader efficace. Demandez l'avis de personnes en qui vous avez confiance et qui vous donneront une réponse honnête.
  • Soyez authentique. Si vous essayez de perfectionner un style de leadership qui va à l'encontre de votre personnalité ou de vos valeurs morales, cela passera pour un manque d'authenticité. Essayez de choisir un style de leadership qui correspond à vos forces et travaillez à l'améliorer.


Si un certain style de leadership peut avoir un impact dans un emploi spécifique - par exemple, les leaders autocratiques ont tendance à bien réussir dans les milieux militaires - le meilleur leadership consiste à utiliser un mélange de ces styles. Savoir quel style appliquer dans des situations professionnelles demande du temps, de la pratique et de l'intelligence émotionnelle. N'oubliez pas que la plupart des leaders empruntent à une variété de styles pour atteindre divers objectifs à différents moments de leur carrière.

Si vous avez excellé dans un rôle en utilisant un type de leadership, un autre poste peut nécessiter un ensemble différent d'habitudes pour garantir que votre équipe fonctionne le plus efficacement possible. En comprenant chacun de ces types de leadership, et les résultats qu'ils sont censés atteindre, vous pouvez choisir le style de leadership qui convient à votre situation actuelle.

Voir aussi : 7 types de théories de gestion de l'environnement de travail

¹Indeed, étude menée auprès des employeurs par US Decipher/Focus Vision (Base : tous les répondants, N=1000)