Communautés de pratique

De Wiki Agile du @GroupeCESI
Aller à : navigation, rechercher

Auteur : © 2010-2022 Scaled Agile, Inc.
Source : Communities of Practice
Date : 10/02/2021 (dernière mise à jour)


Traducteur : Fabrice Aimetti
Date : 19/09/2022


Traduction :

CoP 5.1 Nav Icon.png
On dit qu'une personne sage apprend de ses erreurs. Qu'une personne plus sage apprend des erreurs des autres. Mais que la personne la plus sage de toutes apprend des succès des autres.


- Proverbe zen adapté par John C. Maxwell

Communautés de Pratique (CoPs)

Les Communautés de Pratique (CoPs) sont des groupes organisés de personnes qui ont un intérêt commun dans un domaine technique ou métier spécifique. Ils collaborent régulièrement pour partager des informations, améliorer leurs compétences et travailler activement à l'avancement de la connaissance générale du domaine.

Les CoPs en bonne santé ont une culture fondée sur le réseautage professionnel, les relations personnelles, le partage des connaissances et les compétences communes. Grâce à une participation volontaire, les CoPs offrent aux travailleurs du savoir la possibilité de faire l'expérience de l'autonomie, de la maîtrise et de la poursuite d'un but au-delà de leurs tâches quotidiennes dans un Agile Release Train (ART) [2].

Les CoPs permettent aux praticiens d'échanger des connaissances et des compétences avec des personnes de toute l'organisation. Cette adhésion libre permet d'accéder à un large éventail d'expertise pour aider à relever les défis techniques, alimenter l'amélioration continue et permettre des contributions plus importantes à la réalisation des objectifs plus larges de l'Entreprise. Ainsi, les organisations bénéficient d'une résolution rapide des problèmes, d'une amélioration de la qualité, d'une coopération transversale et d'une plus grande capacité à retenir les meilleurs talents.

Description détaillée

Selon Wenger [1], les CoPs doivent présenter trois caractéristiques distinctes pour être considérées comme une communauté de pratique, tel que le montre la figure 1.

  • Domaine - Un domaine présentant un intérêt commun
  • Pratique - Un ensemble partagé de connaissances, d'expériences et de techniques
  • Communauté - Un groupe libre d'individus qui s'intéressent suffisamment au sujet pour interagir régulièrement.
F1-Communities-of-practive-have-three WP-1.png
Figure 1. Les communautés de pratique présentent trois caractéristiques distinctes.

Les principes et les pratiques Lean-Agile mettent en avant des équipes pluridisciplinaires et des programmes qui facilitent la création de valeur dans l'entreprise. De même, la pensée Lean met l'accent sur l'organisation de personnes ayant des compétences différentes autour d'une chaîne de valeur (Value Stream). Cependant, les développeurs doivent parler avec d'autres développeurs, les testeurs doivent parler avec d'autres testeurs, les Product Owners doivent communiquer avec leurs pairs des autres Équipes Agile, et ainsi de suite. C'est essentiel pour tirer parti des expériences multiples et des différents types de connaissances pratiques disponibles auprès d'un grand nombre de personnes. C'est ce qui favorise le savoir-faire (craftmanship) et l'apprentissage continu (voir l'article sur la compétence Culture de l'Apprentissage Continu), facilitant l'adoption de nouvelles méthodes et techniques.

Ces interactions orientées domaine sont souvent renforcées par des CoPs - des réseaux informels conçus spécifiquement pour un partage et une exploration efficaces des connaissances entre les équipes, les trains et l'ensemble de l'organisation. La figure 2 donne un exemple de CoP basée sur les rôles, l'un des types de communautés les plus courants.

F2-Role-based-CoP WP-2.png
Figure 2. Communautés de Pratique basées sur les rôles.

Par exemple, les Scrum Masters de différentes équipes Agile peuvent former une CoP pour échanger sur leurs pratiques et expériences en matière de création d'équipes Agile très performantes. Au fur et à mesure que les CoPs commencent à être acceptées et à susciter la participation, des communautés thématiques comme celles illustrées à la Figure 3 voient souvent le jour.

F3-Members-can-come-from-any-part-of-the-organization WP-2.png
Figure 3. Communautés de pratique thématiques.

Les membres de ces CoPs peuvent être beaucoup plus diversifiés. Une CoP sur le thème du DevOps pourrait attirer des participants de presque tous les rôles dans une organisation.

Une CoP sur les tests automatisés pourrait être composée d'ingénieurs de test et de développeurs intéressés par l'amélioration de leurs compétences. Une CoP d'architecture et de conception agiles pourrait favoriser l'adoption de pratiques telles que la conception émergente, l'architecture intentionnelle du système, l'intégration continue et le refactoring. Elle pourrait également soutenir les efforts déployés pour construire et maintenir l'Architectural Runway, encourager le design thinking et la conception pour la testabilité et le déploiement, la sécurité des applications, et plus encore. D'autres encore peuvent être formées autour du coaching Agile, de DevOps et du Continuous Delivery Pipeline, de la conformité, des pratiques de qualité intrinsèque et d'autres nouveaux processus.

Organiser une Communauté de Pratique

Les CoPs sont très organiques, et comme la plupart des organismes vivants, elles ont un cycle de vie naturel, qui commence avec l'idée d'une nouvelle communauté et se termine lorsque les membres de la communauté estiment que le groupe a atteint ses objectifs ou n'apporte plus de valeur. La figure 4 montre le cycle de vie typique d'une CoP.

F4-Like-most-living-things-COPs WP-2.png
Figure 4. Les CoPs suivent généralement un cycle de vie en cinq étapes, de la conceptualisation à la fin (3).

Les CoPs sont formées au stade de l'engagement par un petit groupe socle de praticiens qui partagent une passion et un besoin communs pour un domaine particulier. Comme le montre la figure 5, les membres d'une CoP présentent plusieurs niveaux de participation.

Screen-Shot-2017-06-28-at-3.28.55-PM-300x272.png
Figure 5. Les membres de la CoP présentent plusieurs niveaux de participation et peuvent passer librement d'un niveau à l'autre en fonction de l'évolution des besoins et des intérêts.

Chaque niveau est décrit ci-après :

  • Équipe socle - L'équipe socle constitue le cœur de la communauté qui va organiser, créer, promouvoir, nourrir et faire fonctionner la communauté.
  • Actifs - Ces membres travaillent en étroite collaboration avec l'équipe socle pour contribuer à la définition et à l'orientation de la CoP. Il s'agit notamment de définir la vision partagée de la communauté, son but, ses rôles, ses stratégies d'interaction, de marketing et de communication.
  • Occasionnels - Ces membres participent lorsque des sujets d'intérêt spécifiques sont abordés ou lorsqu'ils ont quelque chose à apporter au groupe. Ils constituent souvent le groupe le plus important de la communauté.
  • Périphérique - Ces membres ressentent un lien avec la communauté mais ne participent que de façon limitée. Il peut s'agir de nouveaux venus ou de personnes qui s'intéressent de façon plus occasionnelle aux activités de la communauté.
  • Transactionnel - Ces membres sont les moins connectés à la communauté et peuvent se connecter uniquement pour accéder aux ressources de la CoP ou pour fournir un service spécifique à la CoP (par exemple, le support du site web).

Il est courant que les gens passent d'un niveau de participation et d'engagement à un autre au fil du temps. Les CoPs sont auto-organisées, et leurs membres ont la liberté de déterminer leur propre niveau d'engagement, ce qui est différent des autres groupes de travail, tels que les "tiger teams"[4], les équipes spéciales et les comités. Le mouvement naturel des personnes entre les communautés et les niveaux est bénéfique. Il permet aux nouvelles connaissances et aux nouvelles idées de circuler dans l'organisation d'une manière différente, mais complémentaire au partage formel de l'information.

Faire fonctionner une Communauté de Pratique

Les CoPs étant informelles et autogérées par nature, les membres de la communauté sont responsabilisés pour définir les types d'interactions et déterminer la fréquence qui répond le mieux à leurs besoins. Pour les développeurs, il peut s'agir de hackathons, de coding dojos et de tech talks. D'autres formats peuvent inclure des meetups, des brown bags, des webinaires et des communications individuelles par le biais de plateformes sociales professionnelles telles que Slack, Confluence et Jive.

Dans la phase de fonctionnement d'une CoP, les membres de la communauté évoluent continuellement en s'engageant dans des rétrospectives périodiques similaires à celles utilisées par les équipes Agile. Les membres de l'équipe socle se concentrent sur la bonne santé de la communauté :

  • Garder les choses simples et informelles
  • Encourager la confiance
  • Assurer un flux rapide de communication et une prise de conscience partagée
  • Accroître le corpus commun de connaissances développé dans la CoP

Au bout d'un certain temps, les CoPs individuelles finiront par arriver à leur terme et les membres de la communauté devront envisager de quitter la CoP, permettant ainsi aux praticiens de consacrer leur énergie à d'autres communautés. Parmi les signes indiquant qu'une communauté a atteint ce stade, citons une baisse constante de la participation aux événements, une activité réduite sur les sites collaboratifs et une baisse des contributions aux rétrospectives de la communauté. Lorsqu'une CoP est fermée, les leaders doivent en faire un événement positif où les succès de la communauté sont célébrés, où les contributeurs clés sont reconnus et où la participation continue à d'autres CoP est encouragée. Au travers de ces célébrations, les expériences de la CoP en viennent souvent à intégrer les traditions de l'entreprise, et il n'est pas rare qu'une fermeture saine de la CoP donne naissance à trois à cinq nouvelles communautés.

Stimuler l'engagement dans les Communautés de Pratiques

L'itération Innovation et Planning (IP) est une excellente occasion pour les CoPs d'organiser des sessions d'apprentissage, formelles ou informelles, ainsi que d'autres activités telles que des coding dojos, des coaching clinics, etc.

Le rôle des leaders Lean-Agile est d'encourager et de soutenir le désir des gens de s'améliorer. Cela permet à l'entreprise de s'améliorer et de libérer la motivation intrinsèque des travailleurs du savoir, comme indiqué dans le Principe SAFe n°8, libérer la motivation intrinsèque des travailleurs du savoir. Les CoPs embrassent les idéaux de respect des personnes, d'innovation, de flux et d'amélioration permanente décrits dans la Maison du Lean.

En favorisant la formation des CoPs, les leaders Lean-Agile montrent leur soutien en communiquant continuellement sur la valeur des CoPs, en mettant en avant les réussites et en reconnaissant les efforts des personnes volontaires de la communauté. Les leaders peuvent également soutenir les CoPs en fournissant des espaces de réunion, un soutien logistique et un financement pour les meetups, l'outillage et l'infrastructure de communication.

En savoir plus

[1] Wenger, Etienne. Communities of Practice: Learning, Meaning, and Identity. Cambridge University Press, 1999.
[2] Pink, Daniel H. Drive: The Surprising Truth About What Motivates Us. Riverhead Books, 2009.
[3] The Distance Consulting Company. Community of Practice Start-Up Kit. 2000.
[4] Le terme tiger team est d'origine militaire et a été rendu célèbre par la NASA qui a déployé une tiger team lors de la mission Apollo 13 en 1970. Au cours de la mission d'alunissage Apollo 13, une partie du module de service a connu un dysfonctionnement et a explosé. La NASA a formé une équipe technique restreinte chargée de résoudre le problème et de ramener les astronautes sains et saufs à la maison. Cette Tiger Team a reçu plus tard la médaille présidentielle de la liberté pour son action lors de cette mission réussie.