Il n'y pas Succès ou Echec, seulement Apprentissage

De Wiki Agile du @GroupeCESI
Aller à : navigation, rechercher

Auteur : Mario Moreira
Source : There is no Success or Fail, only Learn
Date : 06/12/2015


Traducteur : Fabrice Aimetti
Date : 31/12/2015


Traduction :

J'ai participé à des discussions, à la fois en personne et sur Twitter, avec des collègues pour savoir si nous devions utiliser le mot "échec" ou "apprendre". Dans le contexte des projets (autrement dit des versions et des incréments). Ont-ils échoué ou au contraire avons-nous appris ? J'ai également réalisé que le terme "échec" est quelque peu subjectif (par exemple, est-ce que l'ensemble du projet a échoué ou seulement une partie ?). Nous sommes unanimement tombés d'accord sur le fait que "Ce que nous apprenons" constituait une meilleure façon de discuter des découvertes ou des résultats. Cela mène à un changement de mentalité, à un environnement d'apprentissage continu qui reconnaît qu'il y a de la valeur, même dans un feedback négatif. Nous pouvons apprendre de ce feedback et l'adapter pour obtenir de meilleurs résultats à l'avenir.
Puis il m'est apparu que le terme "succès" était aussi un peu subjectif. Je me souviens avoir lu une étude du Standish Group où pour ces projets "réputés" réussis, 45% des fonctionnalités n'étaient jamais utilisées, 19% rarement utilisées. Cela signifiait que des projets réputés réussis produisaient 64% de fonctionnalités jamais ou rarement utilisées. Cela semble être une définition très libre de ce à quoi peut ressembler le "succès". En outre, combien de projets sont réputés réussis parce qu'ils respectent la date de livraison prévue initialement et que des clients ont achetée ? Y a t-il un avantage à employer le terme "apprendre" plutôt que "réussir" ?
There-Is-Only-Learn_fr.png

Bien que cela puisse sembler une tradition que les termes succès ou échec soient utilisés pour juger un projet, une version, un produit ou un service, nous perdons de vue le plus important résultat du travail réalisé, le feedback et ce que nous avons appris de ce feedback. Cet apprentissage nous permet de nous adapter et d'obtenir de meilleurs résultats. Si vous travaillez dans un contexte Agile où il existe de courts incréments de travail, on peut tirer avantage d'un apprentissage continu durant lequel vous pouvez vous adapter en permanence pour obtenir de meilleurs résultats pour votre entreprise.
Je suggérerais d'adapter le lexique moderne du travail pour que, lorsqu'un projet, une version, ou un incrément de travail est réalisé, qu'il soit beaucoup plus important de se demander ce qui a été appris au lieu de le classer comme une réussite ou un échec. Cela renforce l'état d'esprit au sein de l'organisation qu'il y a une valeur dans le feedback et que la chose la plus importante est ce que nous avons appris. Cela met également en avant l'état d'esprit de découverte avec lequel nous pensons que ce qu'un client veut est en fait une hypothèse qui doit être explorée. C'est dans l'apprentissage que nous pourrons obtenir de meilleurs résultats pour notre entreprise dans l'avenir. Donc, la prochaine fois que des personnes parlent d'un projet comme un succès ou un échec, détournez plutôt la discussion en leur demandant "Qu'avons-nous appris ?".