L'auto-organisation n'implique pas l'absence du leader

De Wiki Agile du @GroupeCESI
Aller à : navigation, rechercher

Auteur : Jason Yip
Source : Self-organisation does not mean absentee leadership
Date : 30/11/2011


Traducteur : Fabrice Aimetti
Date : 30/11/2011


Traduction :

Soit une équipe formée pour réaliser un projet. Le "leader" ne fait pas grand chose pour aider à définir les critères de réussite, identifier la stratégie globale que l'équipe va adopter ou même contribuer à résoudre certains problèmes. Finalement, ce sera peut-être un membre de l'équipe qui va se décider à combler ces lacunes.
Est-ce un exemple d'auto-organisation ? Oui. Mais c'est également un exemple d'incompétence et d'absentéisme du leader que l'équipe a finalement été en mesure de compenser en identifiant un vrai leader.
Soit une équipe formée pour réaliser un projet. Le leader définit seul les critères de réussite, identifie seul la stratégie globale à adopter et est impliqué dans la résolution de chaque problème. L ' "équipe" fait tout simplement ce que le leader lui dit de faire.

Est-ce un exemple d'auto-organisation ? Non. C'est plutôt un exemple d'incompétence et d'autoritarisme du leader.

Alors, comment pouvez vous faire la différence entre quelqu'un qui développe l'équipe[1] pour qu'elle soit plus autonome par rapport à quelqu'un qui est juste incompétent ?

Si nous retirons le leader et qu'il n'y a pas d'impact négatif, cela signifie probablement que le leader était inutile. Si nous retirons le leader et qu'il y a un effondrement complet de l'équipe, cela signifie probablement que le leader était incompétent. Si nous retirons le leader, qu'il y a un impact négatif, mais que l'équipe compense et continue de s'améliorer, cela signifie probablement que le leader était utile et compétent.