La gestion des risques en Agile : le besoin subsiste

De Wiki Agile du @GroupeCESI
Aller à : navigation, rechercher

Auteur : Thomas Cagley
Source : Agile Risk Management: The Need Still Exists
Date : 18/10/2014


Traducteur : Fabrice Aimetti
Date : 12/01/2022


Traduction :

Roam FR.png
Graphique dessiné à la main samedi

J'ai un jour posé la question suivante : "L'adoption des techniques Agile a-t-elle magiquement fait disparaître le risque des projets logiciels ?". La réponse évidente est non, mais l'approche Agile a fourni un cadre et des outils pour réduire le niveau global de fluctuation des performances.Même si nous parvenons à réduire les risques en atténuant la variation due à la complexité, à la taille du travail, à la maîtrise des processus et aux personnes, il nous faut encore explorer les risques restants. Le RPAA (ROAM) est un modèle qui aide les équipes à identifier les risques. En appliquant ce modèle, une équipe passe en revue chaque risque et le classe comme suit :

  • Résolu, le risque a été traité et évité ou éliminé.
  • Pris en charge, quelqu'un a accepté la responsabilité de faire quelque chose à propos du risque.
  • Accepté, le risque a été compris et l'équipe a convenu que rien ne serait fait à son sujet.
  • Atténué, quelque chose a été fait pour réduire la probabilité ou l'impact potentiel.


Lorsque nous examinons un risque, nous devons prendre en compte deux caractéristiques : l'impact et la probabilité. L'impact est ce qui se passera si le risque devient tangible. L'impact est généralement monétisé ou exprimé comme la quantité d'efforts nécessaires pour corriger le problème si celui-ci se produit. L'importance de l'impact peut varier en fonction du moment où le risque se produit. Par exemple, si nous décidons soudainement que l'architecture du système n'atteindra pas le niveau requis au cours du sprint 19, le coût du rework sera plus élevé que si le problème a été découvert au cours du sprint 2. La probabilité est la possibilité qu'un risque devienne un problème. Tout comme l'impact, la probabilité varie dans le temps.

Nous avons défini le risque comme étant "tout événement incertain qui peut avoir un impact sur le succès d'un projet". Le recours à l'approche Agile change-t-il notre besoin de détecter et d'atténuer les risques ? Non, mais au lieu d'un plan de gestion des risques classique et d'un journal des risques, une approche plus Agile de la gestion des risques pourrait consister à générer des user stories supplémentaires. Bien que les techniques Agile réduisent certaines formes de risque, nous devons toujours être vigilants. L'ajout de risques au backlog du projet ou du programme permettra de réduire les risques de fluctuation et de mauvaises surprises.