OKR vs KPI : faire la différence

De Wiki Agile du @GroupeCESI
Aller à : navigation, rechercher

Auteur : Pierre Leconte
Source : OKRs Vs. KPIs: Breaking Down The Difference


Traducteur : Fabrice Aimetti
Date : 30/10/2019


Traduction :

Comparer les OKR et les KPI relève d'une comparaison entre les pommes et les oranges. Renseignez-vous sur les usages, les similitudes et les différences entre ces deux acronymes.

OKRs-Vs.-KPIs-Breaking-Down-The-Difference-768x432-resized-653-367.jpg

Comparer les OKR et les KPI est un sujet d'actualité dont vous entendrez parler dans les réunions de management de la performance, mais c'est une discussion qui compare des pommes et des oranges. Bien que les sujets puissent se recouvrir (nous y reviendrons plus loin), ces deux concepts sont vraiment très différents. Continuez à lire pour en savoir un peu plus.

Qu'est-ce qu'un KPI ?

Acronyme d'indicateur clé de performance, les KPI servent à évaluer la performance au fil du temps pour une organisation, une personne, un programme, un projet, une action, etc. Bien que vous puissiez avoir quelques cas particuliers, ces indicateurs devraient habituellement :

  • Etre liés aux objectifs stratégiques
  • Orienter les ressources en fonction de l'objectif à atteindre
  • Être mesurés par rapport à des cibles

Nous vous recommandons fortement de rendre vos KPI mesurables. L'ajout d'une valeur quantitative facilite la mise en contexte et la comparaison des performances pour tout ce que vous mesurez. La création de KPI qualitatifs est possible, mais déconseillée car cette forme peut prêter à confusion et entraîner des interprétations subjectives des données.

Qu'est-ce qu'un OKR ?

OKR est l'acronyme pour objectif et résultats clés - plus précisément, un objectif est lié aux résultats clés. OKR est un cadre de travail stratégique, alors que les KPI sont des mesures qui existent au sein d'un cadre de travail.

OKR est un cadre de travail stratégique, alors que les KPI sont des mesures qui existent au sein d'un cadre de travail.


OKR est une approche simpliste, claire et nette, qui utilise des mesures spécifiques pour suivre la réalisation d'un objectif. Généralement, une organisation disposera de trois à cinq objectifs de haut niveau et de trois à cinq résultats clés par objectif. Les résultats clés sont évalués numériquement afin d'obtenir une évaluation claire de la performance pour l'atteinte de l'objectif. Les OKR sont :

  • Toujours quantifiable
  • Capable d'être objectivement évalué sur une échelle de 0 à 1 ou de 0 à 100
  • Positionné dans le temps
  • Ambitieux (si vous atteignez facilement votre objectif, c'est qu'il n'était pas assez agressif)

Le cadre de travail OKR a été popularisé par Google et Intel, mais il a également été utilisé par Amazon, LinkedIn, Spotify, et d'autres entreprises très performantes pour la gestion des objectifs. D'une manière générale, les OKR par rapport aux KPI sont bien adaptés aux organisations fortement axées sur la croissance. Le but ici n'est pas de créer de la confusion, mais parfois les KPI d'une organisation sont les mêmes que les résultats clés utilisés dans un cadre de travail OKR. Lisez la suite et cela deviendra plus clair.

Exemples de KPI

Il existe un nombre presque illimité d'exemples d'ICR dans tous les secteurs d'activité. Un KPI peut vraiment être n'importe quelle mesure quantitative (et dans de rares cas, qualitative) qu'une entreprise utilise pour évaluer ses progrès et atteindre avec succès ses objectifs. Il est important de noter qu'à moins d'avoir une très petite entreprise, vos ICR peuvent et doivent être ventilés par service (et par secteur si vous êtes un conglomérat).

Voici quelques exemples courants d'ICR pour une variété d'industries et de divisions :

  • Commerce de détail : chiffre d'affaires par mètre carré, chiffre d'affaires par magasins comparables, chiffre d'affaires par employé
  • Service RH : taux d'attrition, performance du personnel, temps moyen de recrutement
  • Service commercial : valeur vie client, chiffre d'affaires, nombre d'appels effectués
  • Secteur des technologies : revenus mensuels récurrents, fidélisation ou perte de la clientèle, temps de résolution des tickets.
  • Secteur de la santé : temps d'attente des patients, coûts de traitement moyens, nombre de programmes d'enseignement


Saviez-vous que les KPI financiers sont les indicateurs les plus utilisés ? Évaluez la performance de votre entreprise à l'aide de l'un ou l'autre de ces 68 KPI financiers.


Exemples d'OKR

Les OKR sont fondés sur des objectifs et des cibles de haut niveau qui sont conçus pour pousser les employés et les entreprises à aller de l'avant, de sorte qu'ils devraient tutoyer le "presque impossible". Le cadre de travail OKR est un cycle continu de croissance rapide et dynamique.

Voici quelques exemples généraux d'OKR :

  • Objectif : devenir le leader du marché dans notre secteur d'activité.
    • Résultat clé n°1 : des revenus records de 100 millions de dollars.
    • Résultat clé n°2 : augmenter le personnel de 45%.
    • Résultat clé n°3 : augmenter suffisamment la capitalisation boursière pour entrer dans l'indice boursier du CAC40.
  • Objectif : développer des véhicules autonomes.
    • Résultat clé n°1 : embaucher 10 experts en intelligence artificielle.
    • Résultat clé n°2 : investir 500 millions de dollars de plus dans la recherche et le développement.
    • Résultat clé n°3 : déployer le prototype d'ici la fin de l'exercice financier.
  • Objectif : augmentez nos revenus de 30 %.
    • Résultat clé n°1 : acquérir 50 nouveaux clients.
    • Résultat clé n°2 : augmenter de 20% le nombre de prospects du marketing.
    • Résultat clé n°3 : augmenter la fidélisation de la clientèle jusqu'à 85%.


Ce qu'il ne faut pas faire avec les KPI

Lorsque vous créez vos KPI, ne restez pas vague. Vous devez fournir le contexte et la signification de chaque KPI. Plus précisément, donnez le contexte des KPI en les liant à un objectif et comparez-le à une cible contextuelle (par ex. la moyenne du secteur d'activité, la croissance d'une année sur l'autre, etc.)

Les KPI sont généralement examinés au niveau de la direction, donc ne faites pas le suivi de tous les indicateurs de performance de votre organisation de la même manière. Le mot "clé" est utilisé pour une raison précise. Au niveau stratégique, vous voulez seulement suivre et mesurer les indicateurs qui ont le plus d'impact et de valeur pour votre entreprise.

Ce qu'il ne faut pas faire avec les OKR

Ne construisez pas des OKR dans le vide sans avoir une visibilité sur ce que font les autres secteurs de l'entreprise. Les OKR devraient être créés selon une structure pyramidale - les fondations étant au niveau de l'employé, puis le manager, puis le chef de service, et ainsi de suite - pour conduire à l'atteinte de vos objectifs ambitieux.

OKR à ne pas faire Ne construisez pas des OKR dans le vide sans avoir une visibilité sur ce que font les autres secteurs de l'entreprise. Les OKR devraient être créés selon une structure pyramidale - les fondations étant au niveau de l'employé, puis le manager, puis le chef de service, et ainsi de suite - pour conduire à l'atteinte de vos objectifs ambitieux.

De plus, n'utilisez pas le cadre OKR si votre organisation est concentrée sur le maintien de ses offres ou sur une croissance lente. Les OKR sont bien meilleurs pour des objectifs de croissance spectaculaires.

Un dernier mot

Lorsque nous avons comparé les OKR et les KPI, nous avons utilisé des exemples clairs. Dans le monde réel, vous aurez des zones grises - une torsion dans la nomenclature peut transformer un résultat clé en KPI (ou vice versa). Dans le premier exemple OKR ci-dessus, l'un des résultats clés a été "d'augmenter les effectifs de 45%". Le comptage du nombre d'employés peut également être un KPI. Le cadre de travail OKR est simpliste et basé sur des données de suivi, et un KPI est généralement un point de données unique, vous trouverez donc des cas où il y a recouvrement.

Si vos principaux résultats et indicateurs clés de performance commencent à se ressembler, ce n'est pas grave. Rappelez-vous simplement que l'un est un résultat et l'autre une mesure - vous pouvez les confondre avec le même libellé mais pas avec l'utilisation de chacun.

Maintenant que vous connaissez la différence entre ces deux concepts, vous pouvez choisir la bonne approche pour atteindre vos objectifs dans votre organisation. Quel que soit le cadre que vous choisissez, ClearPoint peut vous aider à gérer tout cela grâce à notre système global de gestion des stratégies.