Pourquoi y a-t-il deux mêlées ?

De Wiki Agile du @GroupeCESI
Aller à : navigation, rechercher

Auteur : Jason Yip
Source : Why are there two stand-ups?
Date : 14/11/2011


Traducteur : Fabrice Aimetti
Date : 14/11/2011


Traduction :

L'équipe entière a tenu sa mêlée quotidienne ... et puis, maintenant que toutes les personnes non-techniques sont parties, les techos animent leurs propres mêlées pour parler de ce qu'il faut faire.
J'ai remarqué ce phénomène depuis quelques années et j'ai toujours trouvé ça bizarre.

Examinons cela.

Ce qui me préoccupe c'est que des réunions séparées ont tendance à désaligner les visions. Les discussions techniques ne découvriront-elles pas des problèmes qui changeront la façon dont nous devrions arbitrer sur les priorités ? Probablement. Le détecterons-nous toujours ? Probablement pas. Aurions-nous une meilleure chance de le détecter si toutes les personnes étaient impliquées ? Vraisemblablement... Est-ce que le taux d'échec est assez élevé pour que ce soit un problème ?

Animer des réunions séparées suggèrent que des objectifs distincts doivent être servis. Dans de nombreux cas, cela ne se traduit pas par deux réunions où seulement certaines personnes sont invitées, mais plutôt par un manque d'intérêt. Le manque d'intérêt semble provenir d'objectifs distincts. La première mêlée est axée sur le partage de l'état d'avancement alors que la seconde mêlée est axée sur les détails d'implémentation technique.

Des objectifs distincts suggèrent des effets de bord de la spécialisation. Votre travail consiste à comprendre ce qu'il faut construire. Votre travail consiste à comprendre comment le construire. Votre travail consiste à découvrir comment tester ce qui a été construit. N'essayez pas de faire le boulot des autres... qui conduit à... ne vous embêtez pas à parler de votre boulot aux autres. Je suppose que si les frontières entre les rôles étaient moins étanches, on ne verrait peut-être pas apparaître ce phénomène de plusieurs mêlées. Si je repense à mes propres expériences, je crois que c'est le cas.
La raison la plus fréquente pour séparer les mêlées semble être que les personnes non-techniques ne sont pas intéressés par les sujets techniques qui surgissent lors des mêlées. Ma réflexion est la suivante :
S'il y a une valeur ajoutée à ce que les personnes techniques comprennent le contexte métier (autrement dit le problème soumis) alors il y a aussi une valeur ajoutée dans le fait que les personnes du métier comprennent le contexte technique (autrement dit la solution mise en oeuvre).

Ce qui conduit à se poser deux questions :

  • Qu'est-ce qui a été fait pour aider les non-techniciens à comprendre comment le système fonctionne ?
  • Qu'est-ce qui a été fait pour aider les techniciens à comprendre comment le métier fonctionne ?