Quatre styles de prise de décision et quand les utiliser : Différence entre versions

De Wiki Agile du @GroupeCESI
Aller à : navigation, rechercher
(Quatre styles de prise de décision)
Ligne 26 : Ligne 26 :
  
 
'''4. Déléguer :''' Vous ne faites pas partie du processus décisionnel. Vous pouvez demander à être informé de la décision (ou non), mais vous ne changerez pas la décision.
 
'''4. Déléguer :''' Vous ne faites pas partie du processus décisionnel. Vous pouvez demander à être informé de la décision (ou non), mais vous ne changerez pas la décision.
 +
 +
==Communiquer quel style de prise de décision sera utilisé==
 +
Définissez un processus décisionnel clair, tel que la [https://seapointcenter.com/crisp-decisions/ prise de décision CRISP] et indiquez clairement à votre équipe quel style de prise de décision est utilisé. Si les gens doivent participer à une décision, assurez-vous qu'ils savent quel style de prise de décision vous allez utiliser - s'ils sont invités à être consultés ou s'ils ont un véritable pouvoir de vote. Lorsqu'on leur demande leur avis, les gens supposent souvent qu'ils ont un vote et peuvent se sentir trompés s'ils découvrent plus tard que ce n'est pas le cas.
 +
 +
Lorsque les gens savent à l'avance quel est leur rôle dans le processus décisionnel, ils sont moins susceptibles d'en être contrariés ou de saper une décision qui ne va pas dans le sens qu'ils souhaitaient.
 +
 +
Vous pouvez commencer par un style et décider ensuite de changer de style. Par exemple, vous pourriez vouloir prendre une décision en équipe mais découvrir qu'il y a trop de conflits pour parvenir à un consensus. Si vous changez de style de prise de décision, il est important de bien en informer votre équipe.

Version du 22 septembre 2020 à 06:16

Auteure : Jesse Lyn Stoner (@JesseLynStoner)
Source : Four Decision-Making Styles and When to Use Them
Date : 16/05/2017


Traducteur : Fabrice Aimetti
Date : 22/09/2020


Traduction :

4-Decision-Making-Styles fr.png
Parfois, les leaders prennent de mauvaises décisions ou nuisent au moral de l'équipe en prenant des décisions autocratiques sans impliquer les autres. Et d'autres fois, ils font perdre du temps à leur équipe en l'impliquant inutilement.

Comment savoir quand et dans quelle mesure il faut impliquer votre équipe dans les décisions ? Parfois, la réponse est assez évidente.

Vous n'avez pas besoin de faire une réunion d'équipe pour décider de commander des crayons pour votre bureau. En revanche, si l'un de vos subordonnés directs est habilité à prendre des décisions concernant les fournitures de bureau, votre intervention pourrait ne pas être appréciée.

Quatre styles de prise de décision

Vous avez quatre choix pour savoir comment prendre des décisions et quand faire participer les autres :

1. Autocratique (indépendant) : Vous prenez la décision seul, sans l'intervention de votre équipe.

2. Consultatif : Vous demandez à votre équipe des informations utiles et son avis, soit individuellement, soit en groupe, mais c'est vous qui prenez la décision finale.

3. En équipe : Vous réunissez votre équipe pour discuter de la situation et prendre une décision en tant qu'équipe. Vous les aidez à parvenir à un consensus, où chacun s'engage à soutenir la décision. En tant que membre du groupe, vous devez également être prêt à soutenir la décision.

4. Déléguer : Vous ne faites pas partie du processus décisionnel. Vous pouvez demander à être informé de la décision (ou non), mais vous ne changerez pas la décision.

Communiquer quel style de prise de décision sera utilisé

Définissez un processus décisionnel clair, tel que la prise de décision CRISP et indiquez clairement à votre équipe quel style de prise de décision est utilisé. Si les gens doivent participer à une décision, assurez-vous qu'ils savent quel style de prise de décision vous allez utiliser - s'ils sont invités à être consultés ou s'ils ont un véritable pouvoir de vote. Lorsqu'on leur demande leur avis, les gens supposent souvent qu'ils ont un vote et peuvent se sentir trompés s'ils découvrent plus tard que ce n'est pas le cas.

Lorsque les gens savent à l'avance quel est leur rôle dans le processus décisionnel, ils sont moins susceptibles d'en être contrariés ou de saper une décision qui ne va pas dans le sens qu'ils souhaitaient.

Vous pouvez commencer par un style et décider ensuite de changer de style. Par exemple, vous pourriez vouloir prendre une décision en équipe mais découvrir qu'il y a trop de conflits pour parvenir à un consensus. Si vous changez de style de prise de décision, il est important de bien en informer votre équipe.