Que sont les Laboratoires Sociaux ? : Différence entre versions

De Wiki Agile du @GroupeCESI
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 11 : Ligne 11 :
 
Les approches actuelles pour relever les défis sociaux de grande complexité ne fonctionnent pas. Mais il y a de quoi se réjouir : le grand nombre de personnes impliquées dans des initiatives de changement, les sommes croissantes investies dans ces initiatives, la baisse constante des coûts technologiques et l'attention accordée à l'innovation sociale. Cependant, les problèmes de fond, qui vont de la disparition des espèces à la dette publique, ne cessent de s'aggraver.<br/>
 
Les approches actuelles pour relever les défis sociaux de grande complexité ne fonctionnent pas. Mais il y a de quoi se réjouir : le grand nombre de personnes impliquées dans des initiatives de changement, les sommes croissantes investies dans ces initiatives, la baisse constante des coûts technologiques et l'attention accordée à l'innovation sociale. Cependant, les problèmes de fond, qui vont de la disparition des espèces à la dette publique, ne cessent de s'aggraver.<br/>
 
<br/>
 
<br/>
 +
Les structures sociales sont de plus en plus soumises à des pressions qu'elles n'étaient pas censées supporter. L'inégalité s'accroît. L'action directe est devenue soit un appel vibrant pour que quelqu'un d'autre agisse, soit le soulagement désespéré des symptômes qui laisse les causes profondes quasiment intactes. Les personnes sont de plus en plus contraintes de modifier leur comportement face aux problèmes environnementaux et d'assumer le poids des mesures d'austérité ou des réductions des services de base. Le sociologue Ulrich Beck décrit cette situation comme une tentative de trouver "des solutions individuelles aux contradictions systémiques".<br/>
 +
<br/>
 +
Lancez un cendrier dans n'importe quelle direction, et vous vous retrouverez face à un défi complexe et désordonné. Il est difficile d'échapper à la sensation persistante que si nos problèmes sont déjà énormes et graves, ils le deviennent encore davantage. Il est de plus en plus difficile de croire les gens qui nous disent que les choses s'améliorent. L'avenir évolue au cours de notre vie, passant d'un lieu magique à un lieu qu'il vaut mieux éviter, un lieu sombre qui devient difficile à imaginer.<br/>
 +
<br/>
 +
Dans cette situation, une idée très simple s'impose. Nous disposons de laboratoires scientifiques et techniques pour résoudre nos défis scientifiques et techniques majeurs. Nous avons besoin de laboratoires sociaux pour résoudre nos défis sociaux les plus urgents. Thomas Homer-Dixon nous explique :
 +
"Le public ne doit pas seulement comprendre l'importance de l'expérimentation au sein de la fonction publique, il doit s'engager dans l'expérimentation elle-même. Dans la mesure où le public explore le champ des solutions par le biais de ses propres innovations et de ses expériences probantes, il considérera l'expérimentation constante comme un élément légitime et même essentiel de la vie dans notre nouveau monde. Dans la mesure où le public comprend l'importance de l'expérimentation et s'y engage lui-même, il sera plus sûr pour vous tous dans la fonction publique d'encourager l'expérimentation dans vos organisations".

Version du 27 février 2021 à 14:39

Auteur : ReosPartners
Source : What are Social Laboratories?
Date : 07/11/2013


Traducteur : Fabrice Aimetti
Date : 27/02/2021


Traduction :

"Le pouvoir des solutions réside principalement dans les personnes qui y croient et qui les détiennent." – V. Srinavas

Les approches actuelles pour relever les défis sociaux de grande complexité ne fonctionnent pas. Mais il y a de quoi se réjouir : le grand nombre de personnes impliquées dans des initiatives de changement, les sommes croissantes investies dans ces initiatives, la baisse constante des coûts technologiques et l'attention accordée à l'innovation sociale. Cependant, les problèmes de fond, qui vont de la disparition des espèces à la dette publique, ne cessent de s'aggraver.

Les structures sociales sont de plus en plus soumises à des pressions qu'elles n'étaient pas censées supporter. L'inégalité s'accroît. L'action directe est devenue soit un appel vibrant pour que quelqu'un d'autre agisse, soit le soulagement désespéré des symptômes qui laisse les causes profondes quasiment intactes. Les personnes sont de plus en plus contraintes de modifier leur comportement face aux problèmes environnementaux et d'assumer le poids des mesures d'austérité ou des réductions des services de base. Le sociologue Ulrich Beck décrit cette situation comme une tentative de trouver "des solutions individuelles aux contradictions systémiques".

Lancez un cendrier dans n'importe quelle direction, et vous vous retrouverez face à un défi complexe et désordonné. Il est difficile d'échapper à la sensation persistante que si nos problèmes sont déjà énormes et graves, ils le deviennent encore davantage. Il est de plus en plus difficile de croire les gens qui nous disent que les choses s'améliorent. L'avenir évolue au cours de notre vie, passant d'un lieu magique à un lieu qu'il vaut mieux éviter, un lieu sombre qui devient difficile à imaginer.

Dans cette situation, une idée très simple s'impose. Nous disposons de laboratoires scientifiques et techniques pour résoudre nos défis scientifiques et techniques majeurs. Nous avons besoin de laboratoires sociaux pour résoudre nos défis sociaux les plus urgents. Thomas Homer-Dixon nous explique :

"Le public ne doit pas seulement comprendre l'importance de l'expérimentation au sein de la fonction publique, il doit s'engager dans l'expérimentation elle-même. Dans la mesure où le public explore le champ des solutions par le biais de ses propres innovations et de ses expériences probantes, il considérera l'expérimentation constante comme un élément légitime et même essentiel de la vie dans notre nouveau monde. Dans la mesure où le public comprend l'importance de l'expérimentation et s'y engage lui-même, il sera plus sûr pour vous tous dans la fonction publique d'encourager l'expérimentation dans vos organisations".