Visualiser un kanban avec des MIP

De Wiki Agile du @GroupeCESI
Aller à : navigation, rechercher

Auteur : Karl Scotland
Source : A visualisation TIP
Date : 26/09/2011


Traducteur : Nicolas Mereaux
Date : 15/10/2013


Traduction :

Dans un précédent article sur le management visuel, je décrivais comment les tableaux kanban pouvaient être considérés comme des affichages à géométrie variable, permettant de visualiser toutes les dimensions possibles d'un système kanban. Pour visualiser toutes ces variantes, nous pouvons utiliser certaines techniques pour créer des éléments graphiques multi-fonctionnels permettant d'obtenir une haute densité d'informations. Les techniques, lorsqu'elles sont catégorisées et combinées, créent une visualisation MIP et un MIP c'est un :

  • Marqueur
  • Inscrit
  • Placé


Marqueur

Le marqueur est l'élément qui représente une partie du travail, associé à des attributs capables de porter de l'information : support, taille, couleur et forme.

Support

Le support est le composant de base du marqueur. Des matériaux ordinaires comme les cartes bristols, les notes adhésives, et en fait pratiquement n'importe quel support qui puisse facilement être inscriptible et placé sur un tableau kanban fera l'affaire.

Taille

Pour ajouter une dimension supplémentaire, le support peut être utilisé en différentes tailles pour montrer les relations entre des éléments similaires. Les cartes bristols, les notes adhésives et d'autres supports autocollants existent dans toute une variété de tailles et de formes.

Couleur

D'une façon similaire, le support utilisé comme élément de visualisation pourra avoir des couleurs différentes pour en faciliter le dénombrement. A nouveau, les cartes bristols, les notes adhésives et les autres supports autocollants existent dans toute une variété de couleurs.

Forme

En plus des classiques cartes bristol ou des notes adhésives rectangulaires, d'autres formes de supports peuvent permettre de différencier les divers éléments, comme des étoiles ou des cercles. De la même manière, toute une variété de formes et de décorations annotées peuvent être porteuses d'informations supplémentaires.

Inscrit

L'inscription est tout détail ajouté au marqueur à propos du travail. Les inscriptions typiques peuvent être des annotations, des graphiques, des liens ou des mises en formes.

Annotations

Les annotations sont tous les éléments d'informations écrits ajoutés à un marqueur pour donner des informations basiques sur ce que le marqueur représente.

Éléments graphiques

Des éléments graphiques peuvent aussi être utilisés pour illustrer l'information relative au travail d'une manière plus symbolique.

Lien

Des liaisons peuvent offrir des références vers des informations supplémentaires, ou vers d'autres éléments liés tout en conservant le caractère le plus pertinent à l'inscription.

Mise en forme

La manière dont l'information est présentée sur les marqueurs aide à la rendre lisible. Une disposition claire et cohérente, sous forme de tableaux ou organisée par zone, permet de s'assurer que n'importe quelle inscription sera facilement utilisable.

Placé

La situation est comment le marqueur est positionné sur le kanban, son emplacement, son alignement et son orientation sont des facteurs à prendre en compte.

Emplacement

La position d'un élément est porteur de sens et son emplacement vertical ou horizontal est significatif sur tableau de type relationnel. L'importance de l'emplacement peut aussi s'étendre aux éléments tels que les cartes elles-mêmes et la position des annotations est également importante.

Alignement

Si l'emplacement est significatif, alors l'alignement, habituellement horizontalement ou verticalement, peut montrer la relation entre les différents éléments. L'alignement est souvent utilisé pour créer des colonnes ou des couloirs permettant de créer des associations. D'autres options possibles : un alignement par zone pour une représentation de type carte géographique ou par similarité pour une représentation de type carte heuristique.

Orientation

L'orientation d'un élément peut avoir différentes significations, plus particulièrement avec les formes rectangulaires qui peuvent être positionnées en mode portrait ou paysage, ou sous un autre angle.
Lorsque l'on conçoit un système de visualisation kanban, réfléchir à comment les MIP seront utilisés pourra aider à concevoir des solutions créatives et appropriées au contexte, et à éviter de tomber dans le piège du copier-coller de ce qui est connu ou des exemples simplistes, ainsi que l'a fait remarqué Keith Braithwaite.
Pour un futur article, j'ai l'intention de démontrer comment les différentes dimensions d'un système kanban peuvent être visualisées avec un MIP. En même temps, je me demande si vous pensez que j'aurais pu oublier d'autres techniques de visualisation ?

'M'ise à jour : J'ai écrit une suite à cet article donnant des exemples de visualiser les dimensions du kanban en utilisant les MIP.